AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Castiel R. Hemingway
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 9
ϟ LIVE HERE SINCE : 17/07/2011
ϟ LOOK LIKE : Jonathan Rhys Meyers
ϟ CREDITS : citylove




MessageSujet: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Dim 17 Juil - 20:15



Castiel Rory Hemingway


Castiel Rory Hemingway. 32 ans. D'origine irlandaise, il est né à SF même et a fait ses cinq années d'études à New-York, avant de revenir à SF. Marié depuis sept ans, en couple depuis dix ans. Relation routinière à la dérive. Deux enfants : Jules, sept ans et Harper, cinq ans, ses deux rayons de soleil, complètement différent en présence de ses enfants. Rédacteur en chef du SF Daily Post, un quotidien qui n'a plus sa place à faire dans le domaine journalistique. Follement attiré par sa pseudo journaliste mais il se doit de rester raisonnable. Accroc à la caféine, elle lui permet de tenir aussi longtemps debout et concentré.

Qualités : Drôle - Sincère - Charismatique - Rusé - Ambitieux - Perfectionniste - Attentionné - Rigoureux - Spontané - Sociable - Impétueux

Défauts : Workhaolic - Intransigeant - Impatient - Têtu - quelque peu Provocateur - Maniaque - Colérique - Sûr de lui


R.D.C. « WE ACCEPT THE REALITY OF THE WORLD WITH WHICH WE ARE PRESENTED. »



October, 14th, 2003 – Hemingway's (Sr) property, DUBLIN, IRLANDE.

Après près de vingt heures de vol et une escale, j’atterrissais enfin sur la terre de mes ancêtres. La belle ville de Dublin, avec ses belles feuilles rougeoyantes jonchant allées et trottoirs, son ciel gris présageant éclaires et orages, ses divers pubs ouverts indéfiniment, cette odeur de vieil alcool distillé, sa politesse Dublinoise et son accent que seuls eux ne pouvaient comprendre. Ah ! J’avais toujours cette espèce de nostalgie à chaque fois que je posais mes valises ici, que ce soit pour un week-end, une semaine ou des vacances. Je n’avais pas eu l’occasion de grandir ici ni même d’y vivre, mais mes parents y étaient tellement attachés à leur Irlande que par la force des choses, j’avais appris à l’aimer sans même la connaitre ! Il ne fallut qu’une quinzaine de minutes pour que le taxi me dépose devant une immense propriété qui restait tout de même à l’abri des regards. C’était chez moi. Du moins, chez mes parents, car ils étaient venus aux Etats-Unis pour des raisons sociales et économiques, afin d’échapper aux conditions de vie misérables de l’époque et donner un semblant d’espoir à l’enfant qu’Ellie Hemingway portait. Mais leur ultime objectif après une trentaine d’années de labeur et d’American Way of Life, était de rentrer au pays et d’en profiter comme il se doit ! Mon doigt se déposa sur la sonnette pour marquer ma présence, et c’est une femme d’âge mûre, sourire jusqu’aux oreilles qui m’accueillit avant de me serrer fort, très fort, dans ses bras. Sans surprise, c’était ma mère qui m’attendait d’un pied ferme depuis que je lui avais fait part de ma venue. « Qu’est-ce que ça me fait plaisir de te voir, mon chéri ! Toujours aussi beau » dit-elle, enjouée, me faisant entrer tout en prenant mes affaires. On ne pouvait définitivement pas changer une maman, c’était un fait. « Tu ne pourrais pas dire autre chose de ton fils adoré de toute façon ! », lui répondis-je, un sourire aux lèvres. Je n’ai pas eu besoin de faire un pas de plus que mon père descendait déjà les immenses escaliers de l’entrée pour nous rejoindre. Une étreinte et : « Alors, les affaires, mon fils ? ». Elle était là, la principale raison de ma venue chez mes parents ! En quinze ans, Cieran Hemingway réussit à ériger au rang de quotidien indispensable chez la ménagère, la working girl et le sportif aguerri, le San Francisco Daily Post. Ses connaissances pointues, sa culture générale, son charisme, son exigence et sa persévérance lui ont permis d’arriver bien plus haut que ce qu’il espérait. Mon père avait si vite gravit les échelons qu’il avait persuadé tout ses amis restés en Irlande que le rêve américain et cette ascension sociale tant convoitée était bien réelle ! C’est ce qui m’avait poussé, d’ailleurs, à faire des études de journalisme dans une université très réputée dans le domaine, Columbia University. Aujourd’hui, cela faisait un an que je gérai le journal, tout en continuant à écrire des articles, afin de prouver que, bien que jeune et inexpérimenté, j’avais « méritais » cette place. « Tout se passe bien pour le moment, d’ailleurs je suis en train de voir un peu l’organisation du journal en interne et j’aimerais avoir ton avis sur les modifications que j’ai effectuées parce que… » Et c’était, sans aucun doute, parti pour une soirée à parler affaires.

April, 25th, 2010 – Hemingway's flat, SAN FRANCISCO, CALIFORNIE, USA

« 19h, au plus tard ! », lui avais-je répondu lorsqu’elle m’avait appelé pour savoir exactement à quelle heure je comptais bien rentrer. Il était 22h et je venais à peine de garer la voiture dans le box. Je regardais ma montre encore une fois, histoire de me rassurer, mais rien n’y faisait. Trois heures de retard, de mieux en mieux, j’allais finir par battre des records si je continuais comme ça…Ou me retrouver à la porte, au choix. Je ne pouvais pas faire autrement, comment expliquer à votre femme, et accessoirement vos deux enfants, que le monde du journalisme n’attendait pas et ne faisait aucun cadeau à la moindre erreur ? Plus les années passaient et plus ma carrière devenait prenante, et ce n’était pas pour me gêner ! J’aimais mon métier, le fait d’avoir pris la relève de mon père avec brio, de rendre ce journal chaque jour un peu plus populaire, d’être à la pointe de l’information, de maitriser au bout de huit ans les rouages du métier et de faire tourner une machine qui prenait de plus en plus d’importance. Avec le temps j’avais gagné en maturité, en expérience, et par la force des choses en assurance et en exigence. Je savais ce que je voulais et surtout ce que je ne voulais pas ! J’avais réussi à me faire un nom dans le milieu, ce qui me prouvait que tout ce travail n’avait pas été vain, et me poussait donner le meilleur de moi-même quitte à faire heures supplémentaires, quitte, même, à empiéter sur ma vie sentimentale et familiale… « J’ai bien cru que tu allais dormir là-bas… » C’est à peine si Olivia leva vers moi. En ce moment, nous traversions une petite crise par rapport à mon travail qu’elle appelait désormais « maitresse ». Je passai une main sur sa nuque tendue avant de lui déposer un baiser sur le front, les mots n’étaient plus assez forts pour s’excuser, ils avaient même perdu de leur crédibilité. Ce qui était dingue c’est que nous avions tout pour être heureux : des situations professionnelles plus que confortables, un premier amour de jeunesse durable et solide, deux enfants magnifiques, et pourtant…Cette vie manquait terriblement de saveur ! Peut-être que tout s’était enchainé trop vite ? Nous nous étions rencontrés à l’université, et à la fin de nos études nous avions décidés de vivre ensemble, de nous marier, de faire notre premier enfant, puis le deuxième. Des instants de bonheur certains, que je ne changerai pour rien au monde. Mais, aujourd’hui nous étions entrés dans une routine intenable. « Je vais voir les enfants… ».

February, 3rd, 2011 - Hemingway's flat, SAN FRANCISCO, CALIFORNIE, USA

« Harper. Harper. Harper. »
, répétai-je, en claquant légèrement des doigts. Il regardait inlassablement par la fenêtre. Je fis de même afin d’apercevoir s’il y avait vraiment quelque chose d’intéressant, mais bien sûr, c’était son manque de concentration qui lui jouait des tours, comme d’habitude. « Oui papa ? » Ca y est, j’avais réussi à recentrer son attention sur ce que nous étions en train de faire ! « Alors quel couleur tu choisirais, toi, si tu étais le petit bonhomme ? », lui dis-je en lui remontrant les deux gros cubes bleu et rouge. Des exercices que nous essayions de faire le plus souvent possible pour aider notre fils à gérer au mieux ses troubles du développement. C’est il y a deux ans maintenant que le syndrome d’Asperger fut diagnostiqué chez Harper, cinq ans aujourd’hui. Un syndrome qui handicape le patient principalement dans les relations sociales et le rapport aux autres avec, notamment, une difficulté à s’intégrer, à faire des choix, une résistance aux changements quelconques etc. Mais qui révèle également d’autres traits de personnalité plus impressionnants tels qu’une mémoire pointue, une logique sans faille, le sens de la perfection, et j’en passe. J’ai presque redécouvert mon fils en apprenant ça ! En tant que parents, partenaires, nous avons composé avec, pour lui, et c’est pourquoi je lui porte une attention particulière, à savoir constamment s’il se sent bien dans l’environnement dans lequel il se trouve à l’instant T, s’il n’est pas en proie au stress etc.
Bien sûr, je n’en oublie pas plus, Erin, sept ans, une petite fille pleine de vie qui traine son frère comme on le ferait avec une poupée. Elle a déjà son caractère tout comme sa mère et n’a pas la langue dans sa poche, d’ailleurs, elle ne supporte pas qu’on ne prenne pas son avis en considération.

May, 26th, 2011 – SF Daily Post, SAN FRANCISCO, CALIFORNIE, USA

Il était 10h et je venais seulement de pousser les portes de la ruche. Quelque peu inhabituel, notamment pour un Lundi matin, mais Harper avait eu une de ses rares crises matinales, j’avais donc dû le calmer. Une fois la porte passée, j’étais comme oxygéné de voir tout ce monde en activité, aller de gauche à droite, activer leurs méninges…Cette synergie m’animait chaque jour, c’était dingue ! Je passai parmi les employés tout en les saluant et en continuant ma conversation téléphonique. Naturellement, toutes les deux secondes, les différents adjoints de service m’interceptaient pour me transmettre les nouvelles que j’avais manquées. Et elle était assise à son bureau, travaillant, sérieuse et impliquée, comme tous les jours, irréprochable depuis trois ans. Elle, c’était Irène Barrow, une jeune demoiselle que j’avais engagée trois ans auparavant. Durant notre entretien, mise à part sa beauté frappante et dévastatrice, j’avais cerné en elle un potentiel certain. Au fil des semaines, des mois, elle avait eu une emprise sur moi, sur ma façon d’agir, que ce soit par rapport à elle, aux autres, à ma capacité de concentration, ou le soir en rentrant chez moi, me demandant chaque jour un peu plus ce que je pouvais bien faire avec Olivia. Elle était envoutante, comme un élément, susceptible de foutre votre vie en l’air à tout moment mais que vous désiriez ardemment…Malgré tout. Et cette sensation était juste insupportable car ce petit brin de femme aux airs tellement innocents et au regard si mystérieux me rendait complètement dingue ! Il suffisait que mon regard se pose sur elle et sa blondeur, son teint aussi pur que de la porcelaine, ses fines jambes, pour envoyer en l’air ces vœux de mariage que j’avais inscrits sur un carton sept ans plus tôt… « Dans mon bureau, dans cinq minutes, j’ai une mission pour vous. », lui dis-je, avant d’atteindre mon bureau et de raccrocher. Cinq minutes plus tard, comme prévu, elle était dans mon bureau, attendant avec une impatience plutôt bien dissimulée la mission que je comptais lui confier. « Vous savez comment envoyer un fax, n’est-ce pas ? J’aimerai que vous envoyiez ces dix fax avant 11h parce qu’avec le décalage horaire j’ai bien peur que mes contacts européens n’aient pas le message. Et après ça, vous revenez me voir s’il vous plait. » Elle ne broncha pas. Je la traitais comme une vulgaire assistante alors qu’elle m’avait donné des papiers splendides, bien que trop propres, et elle ne bronchait pas, même au bout de trois ans. Je la poussais, encore et toujours, pour lui retirer ce côté académique et la rendre plus incisif mais, également par pur égoïsme. L’avoir à mes côtés c’était la possibilité de la voir aussi souvent que je le voulais, même pour cinq minutes comme ici, d’avoir un œil sur elle et sur son travail. Je savais éperdument que si je la laissais filer, son absence allait me rendre fou et que mon travail allait en pâtir. J’avais une attirance indescriptible pour elle que j’essayais de préserver au mieux aux yeux de tous. Les enjeux étaient beaucoup trop importants.




1ER ÉTAGE « GOOD MORNING AND, IN CASE I DON'T SEE YA, GOOD AFTERNOON, GOOD EVENING, AND GOOD NIGHT ! »

que fais-tu à san francisco ? Je suis né ici. J'ai vécu ici. Toutes mes attaches sont ici. En fait, je n'ai aucune raison de quitter San Francisco! J'aime ma vie ici - à quelques exceptions près - mais l'unique raison pour laquelle je ne pourrais pas partir de SF est mon job!ton appartement de rêve, il est comment ? Il est spacieux, décoré avec goût et modernité. Il se situe au niveau des étages les plus hauts de l'immeuble afin de profiter de la terrasse et d'une vue panoramique sur le paysage, quoiqu'un peu urbain. et ton/ta voisin(e) de rêve ? Mon voisin de rêve c'est un peu le voisin sans enfants en bas âge parce qu'étant bien placé pour le savoir, les gosses ne sont pas les plus calmes! quel métier exerce-tu ? Je suis rédacteur en chef au SF Daily Post ton plus beau souvenir ? La naissance de mes enfants ça fait trop larmoyant ? t'as des secrets où tu es un plutôt un livre ouvert ? Je ne suis pas quelqu'un de secret ayant un passé trouble et une vie totalement fragmentée, mais en même temps mes émotions ne sont pas facilement perceptibles sur mon visage...à part lorsque je suis énervé. on a tous un rêve, le tien c'est ... Il parait que j'ai la vie rêvée... GROUPE DÉSIRÉ ? SNASA AVATAR Jonathan Rhys Meyers
2ÈME ÉTAGE « I WANT TO BE AN EXPLORER, LIKE THE GREAT MAGELLAN. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Castiel R. Hemingway le Mer 20 Juil - 12:49, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beau Lennon
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 1930
ϟ LIVE HERE SINCE : 24/05/2011
ϟ LOOK LIKE : Tom Sturridge.
ϟ CREDITS : bardachou ♥ ; tumblr.
ϟ COOL JOB : Etudiant en astronomie et garçon de café.


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Dim 17 Juil - 21:44

JRM.
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackson Whittemore-Burns
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 91
ϟ LIVE HERE SINCE : 25/06/2011
ϟ LOOK LIKE : AdamhottieLevine.
ϟ CREDITS : tik tok.
ϟ COOL JOB : police commander, san francisco police department.


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 6:14

    Jonathan. I love you
    Welc'me. Amuse toi parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Nielson
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 1704
ϟ LIVE HERE SINCE : 24/05/2011
ϟ LOOK LIKE : Saoirse Ronan
ϟ CREDITS : © Psychadelya / stock icons
ϟ COOL JOB : Lycéenne. Elle peut vous l'assurer: c'est pas cool du tout!


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 6:14

Bienvenue *-* <3 Bon courage pour ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel R. Hemingway
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 9
ϟ LIVE HERE SINCE : 17/07/2011
ϟ LOOK LIKE : Jonathan Rhys Meyers
ϟ CREDITS : citylove




MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 10:52

Merci à vous trois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jed Vargas
NEVER say never FOREVER
avatar
ϟ PAPERS : 2481
ϟ LIVE HERE SINCE : 24/05/2011
ϟ LOOK LIKE : Josh Beech
ϟ CREDITS : Apokalypto / LJ (icon stock)
ϟ COOL JOB : Otage scolaire


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 10:56

Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irène P. Barrow
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 28
ϟ LIVE HERE SINCE : 18/06/2011
ϟ LOOK LIKE : Elsa Hosk
ϟ CREDITS : (c) cyprine
ϟ COOL JOB : journaliste


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 19:13

Encore une fois, merci d'avoir pris mon scénario J'aime beaucoup ce que tu as déjà commencé à écrire, j'ai très envie de voir la fin *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pippa Lou D. Mckenzie
YOSHI Ϟ you can broke my heart
avatar
ϟ PAPERS : 701
ϟ LIVE HERE SINCE : 14/05/2011
ϟ LOOK LIKE : Mila Kunis, la sublime
ϟ CREDITS : Sinner Whisper (avatar) Ϟ Tumblr (gif)
ϟ COOL JOB : Avocate


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 19:28

    Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel R. Hemingway
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 9
ϟ LIVE HERE SINCE : 17/07/2011
ϟ LOOK LIKE : Jonathan Rhys Meyers
ϟ CREDITS : citylove




MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 21:56

Thaaanks guys!
Et content que ça te plaise Irène! Wink L'histoire est terminée donc si t'as des modifs, tiens-moi au courant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irène P. Barrow
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 28
ϟ LIVE HERE SINCE : 18/06/2011
ϟ LOOK LIKE : Elsa Hosk
ϟ CREDITS : (c) cyprine
ϟ COOL JOB : journaliste


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 22:02

Pour moi tout est parfait, je suivais l'avancement pas à pas. Je pense que tu as bien cerné la relation entre Irène et Castiel, mais aussi le personnage. j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP, qu'on se pourrisse la vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel R. Hemingway
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 9
ϟ LIVE HERE SINCE : 17/07/2011
ϟ LOOK LIKE : Jonathan Rhys Meyers
ϟ CREDITS : citylove




MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Lun 18 Juil - 22:22

Irène P. Barrow a écrit:
Pour moi tout est parfait, je suivais l'avancement pas à pas. Je pense que tu as bien cerné la relation entre Irène et Castiel, mais aussi le personnage. j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP, qu'on se pourrisse la vie

Coool!
J'finis ma fiche au plus vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian-Jules O'Connor
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 123
ϟ LIVE HERE SINCE : 24/05/2011
ϟ LOOK LIKE : Ian Somerhalder.
ϟ CREDITS : RIDDLE
ϟ COOL JOB : Photographe.


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Jeu 21 Juil - 10:12

puisque tout est bon, je te valide
bon jeu parmi nous et n'oublie pas de recenser ton avatar I love you chez moi non plus les smileys ne fonctionnent plus Arrow

______________________
    IT'S OKAY NOT TO BE OKAY ♌ Le bonheur est éphémère, il passe sans s'arrêter, il s'attarde parfois, l'espace d'une illusion, mais rares sont ceux qui savent le retenir, le garder. Il est si fragile, si vulnérable, il suffit de trois fois rien pour l'effrayer, le voir fuir à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel R. Hemingway
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
avatar
ϟ PAPERS : 9
ϟ LIVE HERE SINCE : 17/07/2011
ϟ LOOK LIKE : Jonathan Rhys Meyers
ϟ CREDITS : citylove




MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   Jeu 21 Juil - 11:30

Je me sens moins seul tout d'un coup! Arrow
Merci en tout cas! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mystère est une tentation éternelle - Hemingway - Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KOYD :: 
EMMENAGEMENTS &' FORMALITÉS.
 :: Complète le bail ♌ :: Tu peux poser tes bagages ♌
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit