AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter-Lloyd Samuels
PETER PANlet me drive you on cloud nine babe
avatar
ϟ PAPERS : 86
ϟ LIVE HERE SINCE : 23/05/2011
ϟ LOOK LIKE : logan lerman
ϟ CREDITS : red shade
ϟ COOL JOB : étudiant - pas cool -


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   Lun 6 Juin - 19:58


Willy & Peter
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

« Peter ! Debout ! Oh et puis range-moi un peu ce bazar là ! Tu es impossible ! » hurla ma mère en entrant dans ma chambre. Il était à peine 14h30 et elle ouvrait mon rideau pour me réveiller. Je tentais d’argumenter, mais j’étais bien trop fatiguer pour ça. Si on me demandait maintenant ce que j’avais fait la veille, je n’aurais pas été capable de répondre. C’était le trou noir pour le moment. Après avoir manger ça irait mieux, comme à chaque fois. Je posais les pieds au sol, marchant sur un vieux sandwich qui traînait là et mon caleçon de la semaine précédente. Bon d’accord, je l’avoue : je suis un peu bordélique … Mais en même temps c’est pas ma faute : je suis un mec ! C’est normal pour moi d’être désordonné ! Je traversai ma chambre comme si c’était un champ de bataille. À bien y regarder, en fait, c’était un espèce de champ de bataille … Me frottant les yeux, je me dirigeais vers la cuisine dans le but de me préparer un bon petit déjeuner qui ferait aussi office de déjeuner vu l’heure qu’il était. Mais j’avais l’habitude : je vivais en décalage constant. Je m’assis à la table avec un paquet de céréale dans une main, une bouteille de lait sous le bras et des toasts dans la bouche. Après une trentaine de minutes à manger, j’entrepris d’aller me laver. J’attrapais dans mon capharnaüm un jean et un t-shirt propres. Je me glissais dans la douche et baissai la température. Oui, j'ai une petite caractéristique spéciale : je me douche toujours à l'eau froide, c'est étrange ... Quelques minutes après, je sortis de la salle de bain. Je me demandai encore ce que j'allais bien pouvoir faire de ma journée en entrant dans ma chambre. Trébuchant sur un jean qui me bloquait le passage, je tombais, entraînant dans ma chute ma lampe de bureau, et fini par m'empaler sur une figurine de Hulk que je cherchais depuis maintenant quatre mois. « Aïe, dis-je en me relevant. Bon au moins j'ai trouvé ce que j'vais faire aujourd'hui ! » Je détestais ranger, mais là c'était un cas de force majeur ! Et puis j'avais perdu tant de choses ces derniers temps que je pense que je serais surpris de voir certains trucs encore dans ma chambre ! Le fait est que, comme je ne fais que dormir et rien d'autre dedans, je n'avais pas besoin qu'elle soit rangée ni habitable. Je sors tous les jours, tous les soirs. Et puis quand je sors pas, je suis à l'université pour « suivre » les cours ... D'ailleurs, en y repensant, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas rendu à l'université ... Peut-être que je devrais bosser un peu plus ? Noon ! Qu'est-ce que c'est que ces questions que je me pose ... Deviendrais-je fou ? Je crois que c'est la chute d'il y a quelques minutes qui a dû me sonner un peu ... Bref. Je me remis en tête mon but de la journée - car c'est comme ça que je marchais : chaque jour qui passait, je devais faire quelque chose, sinon ma mère me virait ... -. Alors j'allais dans la buanderie, vidais le bac à linge sale par terre et l'amenai jusque dans ma chambre. Oui je sais, c'est pas bien, mais quand je range ma chambre, le reste de la maison récupère toujours mon bazar. Je posais le panier dans un coin et jetais dessus mes jeans sales, mes vieilles paires de chaussettes, mes t-shirts dégueulasses et tout ce qui traînait qui pouvait être lavées à vrai dire !
Il était maintenant dix-huit heures. J'en avais presque fini avec ma chambre : enfin ! Bon, je n'avais pas l'intention de passer l'aspirateur ou le balai, ça c'est ma mère qui s'en occuperait ! Moi je rangeais juste, elle, elle nettoyait. Alors que je remettais sur mon étagère les deux-trois figurines comics que je collectionnais depuis petit, j'entendis du bruit dans le couloir. Je m'y dirigeais alors, pensant qu'il devait s'agir de Willy. Et j'avais tout juste : il n'y avait qu'elle pour faire ce bruit là ...


Dernière édition par Peter-Lloyd Samuels le Dim 26 Juin - 20:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy C. Scarlett
PIKACHU à toi de jouer !
avatar
ϟ PAPERS : 179
ϟ LIVE HERE SINCE : 30/04/2011
ϟ LOOK LIKE : Lucy Kate Hale
ϟ CREDITS : Death's Angel
ϟ COOL JOB : Assistante de Satan


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   Mar 7 Juin - 12:22

Peter & Willy

Une odeur de pâtes cramées flottait dans l'air. Willy, en sous-vêtement dormait sur le bord d'un canapé un cuir blanc, la télévision allumé passait une rediffusions du x-factor de la veille et à part ça et quelques ronflement il n'y avait pas un bruit. Quand elle se réveilla, Willy n'avait pas la moindre idée d'où elle se trouvait. Elle ne savait pas comment elle s'était retrouvée en sous-vêtement et honnêtement elle s'en fichait, le fait qu'elle ne se souvienne de rien était la preuve qu'elle avait passé une bonne soirée. Pendant quelques minutes elle chercha la robe qu'elle portait la veille, une robe en dentelle au mètre carré de tissus hors de prix, et ses chaussures, de simple converse. Une fois rhabillée elle ne se fit pas de vieux os dans l'appartement, les parents ne tarderaient certainement pas à rentrer et si ce n'était pas le cas, elle ne voulait pas aider à ranger. Willy retira de ses cheveux deux ou trois bouts de pâtes et rentra chez elle. Il était pas si tôt que ça, mais les couloirs de l'immeuble était vide et elle monta les quatre étages seule dans l'ascenseur. Elle aurait quand même bien aimer se souvenir de qui était à la fête, histoire de savoir à qui elle devait poser des questions sur ce qu'elle avait fait la veille, mais rien, le trou noir. Quand elle ouvrit la porte de l'appartement il devait être midi, Willy fit le moins de bruit possible pas pour ne pas déranger sa petite famille, mais surtout car elle n'était pas sensé sortir hier soir. Ses clefs tombèrent à deux reprise sur le sol, le parquet grinça plusieurs fois, mais personne ne vint pour l'embêter. Une fois dans son lit, elle s'endormit toute habillée.

Il y avait de l'agitation dans la chambre d'à côté. Willy pensa que soit son demi-frère avait organiser un tournoi de combat de coq, soit il était en train de ranger sa chambre. Elle sourit en l'imaginant en train de ranger. Quand les bruits s'arrêtèrent, dix-huit heures avaient sonné depuis une dizaine de minutes. Il était peut-être temps pour elle de sortir de sa léthargie, en s'asseyant sur le matelas elle délassa ses chaussures et les lança dans le placard ouvert. Contrairement à certaine chambres de cette maison (sans citer personne), la chambre de Willy était plutôt bien rangé. Elle y passait pas mal de temps me direz vous, quand elle ne regardait pas la télé où ne se traînait pas jusqu'au bureau de sa patronne. Cette pièce était claire et plutôt jolie, Willy n'y était pour rien là dedans, elle avait laissé les décorateurs s'en occuper. Elle se remit en sous-vêtement et enfila par dessus un short en jean et un t-shirt qu'elle avait piqué à on-ne-saura-jamais-quel-garçon, une paires de chaussette grises aux pieds et elle sortit pour aller manger quelque chose. Elle traînait des pieds et préparait déjà des excuses pour expliquer son état comatique. Soudain, la porte de la chambre de Peter s'ouvrit et la fit sursauter. En se retournant à peine et en continuant son chemin elle soupira « Tu m'as fais peur crétin ... »


Dernière édition par Willy C. Scarlett le Sam 11 Juin - 21:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://billyinneverland.tumblr.com/
Peter-Lloyd Samuels
PETER PANlet me drive you on cloud nine babe
avatar
ϟ PAPERS : 86
ϟ LIVE HERE SINCE : 23/05/2011
ϟ LOOK LIKE : logan lerman
ϟ CREDITS : red shade
ϟ COOL JOB : étudiant - pas cool -


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   Sam 11 Juin - 10:06


Willy & Peter
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀
En effet, j’avais raison : il s’agissait bien de Willy. « Moi aussi je t’aime. » répondis-je à sa remarque, avec un petit clin d’œil. J’aimais tellement faire des allusions avec elle, ça rendait la situation toujours plus marrante … Ou incongrue ! J’avoue que j’en pince un peu pour elle depuis pas mal de temps, avant qu’on devienne frère et sœur, évidemment. Mais ce changement-là, je m’en soucie peu : qu’elle soit ma sœur sur les papiers administratifs, je m’en fiche. Pour moi, nous n’avons aucun sang en commun, donc ça ne consiste pas en un délit à mes yeux … Mais elle ne l’entend pas de cette oreille là Willy. De toute façon, j’aime le célibat : ça permet de draguer à foison ! Hier soir encore je crois que j’aurais pu choper. Visiblement, c’était une bonne soirée. C’est le barman du Temple qui me l’avait indiqué. Je ne sais même plus trop où elle était. J’arrivais à avoir quelques petits flash back de temps à autre, avec des images, des sons d’hier soir. Je crois, en tout cas, que je m’y suis bien bourré la gueule ! Parce que d’habitude ça revient plus vite. Mais j'avais deux trois souvenirs qui m'étaient apparu quand je me douchais. Je me souviens avoir passé la soirée avec une fille, mais qui c'était ? Je n'en ai strictement aucune idée ! Il me semble qu'elle était jolie. J'ai dû l'aborder quand j'étais un peu pompette je pense ... Une petite question me traversa l'esprit, alors je me retournai vers Willy et lui demandais : « Alors, elle était comme cette fête hier soir ? » Willy allait certainement me rembarrer en me disant que je devais me mêler de ce qui me regarde et me demander comment je savais qu'elle avait fais la fête hier soir, je la connaissais. J'étais sûr qu'elle s'était rendue à une soirée hier. Sa tête en était la preuve : hier, elle avait bu c'était certain ! « Ben quoi ? Tu ressembles à un zombie lobotomisé là alors j'en déduis que tu t'es bien bourrée la gueule hier soir ! » Soudain, j'entendis mon portable vibrer dans ma chambre. Je rentrais donc dans cette pièce que j'avais maintenant du mal à reconnaître tellement ça changeait de d'habitude. J'eu donc du mal à retrouver mon portable dans cet ordre ! Mon bordel organisé me permettait de retrouver mes affaires plus vite en tout cas ... Une fois que je mis la main dessus, je vis que j'avais reçu un message d'un mec qui était à la soirée et qui me demandait comment ça s'était passé avec la fille d'hier. Je n'avais aucun souvenir d'une fille pour le moment, à part quelques images. Rien ne laissait à penser que j'avais fait quelque chose avec elle hier. Je ne répondis donc pas au message et retournai voir Willy. Elle avait éludé ma question, j'avais donc l'intention de la tanner toute la soirée pour savoir ce qu'elle avait fait la veille. Elle ne m'échapperait pas ! En attendant, je tentais de retrouver tous mes souvenirs de la veille. Parce qu'on me questionne souvent après sur ce que j'ai fait ou alors les gens font des vieilles allusions et je n'y comprends rien parce que je ne me souviens plus. Je me dis donc que le gars qui m'avait parlé de cette fille pourrait m'aider. Je lui répondais donc par un simple : Quelle fille ? J'étais sûr qu'après ça il me la décrirait et que je pourrais me rappeler avec qui j'avais passé la soirée. Parce que si c'était une fille canon, je pourrais retenter ma chance ! Sauf si évidemment j'étais vraiment bourré hier soir et que je lui ai raconté des conneries ... Mon portable vibra de nouveau : Genre ? Tu t'en souviens pas ? Une belle brune ! Dingue quand-même ... Tu l'as embrassé et tu t'en rappelles pas ! T'en as vraiment aucun souvenir ? Wahou ... Les effets de l'alcool c'est fou : j'ai embrassé une fille et je ne m'en souviens même pas ! Ça aurait aussi bien pu être une inconnue, ma meilleure ami ou même ... Willy tiens ! Et ben j'en ai aucun souvenir ! C'est grave quand-même ... Je fermai alors les yeux et tentai de me rappeler ce que j'avais fait hier. On se serait cru dans Very Bad Trip ! Willy devait me regarder bizarrement ...


Dernière édition par Peter-Lloyd Samuels le Dim 26 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy C. Scarlett
PIKACHU à toi de jouer !
avatar
ϟ PAPERS : 179
ϟ LIVE HERE SINCE : 30/04/2011
ϟ LOOK LIKE : Lucy Kate Hale
ϟ CREDITS : Death's Angel
ϟ COOL JOB : Assistante de Satan


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   Sam 11 Juin - 21:47

Peter & Willy
Avec un sourire irrésistible que Willy imaginais très bien même le dos tourné, Peter répondit simplement un petit « Moi aussi je t'aime. » qui la fit sourire. Elle savait comment il pouvait être, la plupart du temps elle avait du mal à lui résister. Si se tourner autour n'était pas si drôle et si Willy ne fuyait pas l'engagement autant que le faisait Peter, peut-être que tout les deux seraient déjà ensemble depuis un moment, frères et soeurs aux yeux de la lois ou pas. Ils se connaissaient en vérité depuis longtemps ces deux là et même quand elle avait eu des petits copains, elle l'avait toujours trouvé mignon ce Peter, il était peut-être un peu jeune à l'époque. Mais maintenant, ce n'est pas le mariage de leur parents qui changerait quelque chose aux yeux de Willy, celui qu'elle voulait, c'était lui. Mais elle ne souhaitait pas être privée d'argent de poche à cause d'un garçon (elle pensait que ce serait la punition que son père lui donnerait si jamais elle allait trop loin avec Peter) ... Tout en continuant son chemin jusqu'à la cuisine, Willy avait décidé de ne plus s'intéresser à la soirée d'hier soir, c'était déjà trop lointain pour elle. Elle n'avait pas l'habitude de prêter attention à tout ce qu'elle faisait en soirée, elle avait même prit l'habitude d'oublier par choix tout ce qu'elle y faisait. « Alors, elle était comment cette fête hier soir ? » demanda son frère, évidemment il aurait été étonnant que Peter ne remarque pas l'air mortifié de Willy. Elle se tourna vers lui, levant un sourcil interrogateur « Ben quoi ? Tu ressembles à un zombie lobotomisé là alors j'en déduis que tu t'es bien bourrée la gueule hier soir ! » elle avait sans doute beaucoup bu hier soir effectivement, son amnésie en était la preuve, mais de mémoire d'homme elle n'aurait pas su dire à quel point. Elle aurait quand même aimé que son frérot ne remarque rien, si son père lui remarquait quelque chose elle était vraiment dans la merde. Mais Willy n'eut pas le temps de répondre, le portable de Peter sonna et il rentra dans sa chambre pour aller prendre son téléphone, Willy lui cria au loin « toujours aussi charmantes tes comparaisons ! » Elle attrapa un bol et le remplis de céréales, soir ou matin, ça reste de la nourriture pense-t-elle. Puis elle partie s'installer devant la télé. Peter mit du temps à revenir, mais finalement il la retrouva sur le canapé. Elle leva la tête et le scruta un instant, comme si un détail lui échappait, comme si elle aurait dû se souvenir de quelque chose. Il était assit confortablement contre le dossier et une question traversa l'esprit de Willy. En soit cette question n'était pas d'ordre existentielle, mais cette jeune fille n'aimait rester dans l'ignorance dirons nous pour ne pas dire qu'elle faisait tout ce qui lui passait par la tête. Elle s'assit sur les cuisses de Peter, face à lui, passant une main dans les cheveux du jeune homme et l'embrassa. Pas un petit bisous que l'on fait en primaire, le terme le plus approprié serait qu'elle lui roulait un pelle. Quelques instant plus tard elle détacha ses lèvres de celles de Peter et le dévisagea encore un peu. Finalement elle lui sourit rapidement et se rassit à sa place sous les yeux plutôt étonné de Peter, qui n'avait pas pour autant l'air d'avoir détesté ça. « Je le savais ! On c'est embrassé y'a pas longtemps, ou alors y'a quelqu'un à San Francisco qui embrasse exactement comme toi ! » Comme si de rien n'était, elle avala une cuillerée de ses céréales et se concentra sur l'épisode de Pokémon qui venait de commencer. En réalité, Willy avait bien aimé embrasser Peter, d'habitude quand elle faisait ça avec quelqu'un, c'était comme dire bonjour, elle le faisait voilà. C'était la première fois qu'elle avait cette boule au ventre, elle en avait encore des frissons, ça ne lui ressemblait tellement pas de ressentir profondément quelque chose qu'elle en était un peu perdue. Willy avait déjà songé plusieurs fois à ce baisé, elle en avait envie depuis longtemps en fait mais elle ne trouvais jamais le bon moment pour le faire. Oui, on ne peut pas dire qu'un lendemain de cuite, devant un dessin animé dans le salon familiale, soit le meilleur moment, mais comme elle avait fait au feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://billyinneverland.tumblr.com/
Peter-Lloyd Samuels
PETER PANlet me drive you on cloud nine babe
avatar
ϟ PAPERS : 86
ϟ LIVE HERE SINCE : 23/05/2011
ϟ LOOK LIKE : logan lerman
ϟ CREDITS : red shade
ϟ COOL JOB : étudiant - pas cool -


MON POST-IT
MES VOISINS FAVORIS:



MessageSujet: Re: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   Dim 12 Juin - 11:58


Willy & Peter
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀
« Toujours aussi charmante tes comparaisons ! » me cria-t-elle depuis la cuisine. « Et encore ! Tu n’as rien vu ! J’en ai trouvé d’autres cette semaine » lui répondis-je, me dirigeant vers la pièce où elle se trouvait. Je m’assis sur le canapé, à côté d’elle. Elle me scruta avec ses magnifiques yeux. Il avait l’impression de les avoir contemplés il y a peu … Étrange comme sensation ! Elle déposa son bol sur le côté et s’assit sur mes genoux. Qu’avait-elle l’intention de faire ? Aucune idée. Mais cela semblait intéressant pour le moment. Elle passa une main dans mes cheveux, comme le ferait une mère avec son fils, une fille avec son petit-ami. La situation devenait de plus en plus ambiguë, mais j’aimais ça, l’ambiguïté ! Soudain, elle avança son visage vers le mien et m’embrassa. Je vous avoue que je ne m’y attendais pas tellement, à celle-là ! Mais ce n’était pas pour me déplaire. C’était un baiser plus long et agréable que je l’avais imaginé. Après quelques instants qui me parurent une éternité, Willy se détacha de moi, m’observant encore. Je ne savais pas tellement quoi penser de ce baiser … Je l’avais apprécié, ça c’était sûr ! Mais que signifiait-il ? Willy avait toujours été du genre coincé avec moi : elle refusait mes avances, oubliait mes allusions, etc. Alors pourquoi ce baiser ? J’eu la réponse quelques instants après, par la bouche de la fautive. « Je le savais ! On s'est embrassé il y a pas longtemps, ou alors il y a quelqu'un à San Francisco qui embrasse exactement comme toi ! » Elle avait fait ça avec tellement de simplicité, comme si on faisait ça tous les jours. Mais elle avait raison, on s’était certainement embrassés il y a peu, parce que cette impression de déjà-vu me hantait. Et soudain, un flash back me revint. Willy et moi, visiblement tous les deux bien bourrés, bras-dessus bras-dessous. Elle me tenait par les épaules, je la tenais par les hanches. Derrière, une petite musique douce retentissait. Je m’avançai vers elle et l’embrassai, comme si elle était ma petite-amie. Ce baiser durait de longues secondes. C’était différent de toutes les fois où j’embrassais une fille, totalement différent. J’en avais des frissons. Quand je rouvris les yeux, je me retrouvais sur le canapé du salon, Willy mangeant tranquillement ses céréales. La question qui subsistait, c’était à quand remontait ce flash back ? Et je crois que je connaissais la réponse … Cette scène datait d’hier soir. C’était elle, Willy, la fille de la soirée … J’en avais des papillons dans le ventre. Alors j’avais embrassé Willy hier soir ? Je ne savais pas tellement comment prendre cela : étais-je heureux d’avoir enfin réussi à obtenir quelque chose d’elle et d’avoir enfin pu lui montrer mes sentiments ? Ou étais-je un abruti fini parce que cette fois serait certainement l’unique fois où je l’embrasserais, mis-à-part ce soir ? La seule chose que j’espérai, c’était que nous ne soyons pas allés trop loin hier soir. Parce que si ça c’était fini au lit, je n’imagine même pas la suite de notre histoire ! Pitié, que quelqu’un m’explique enfin tout ce qui s’était passé hier soir ! D’habitude j’appréciai oublier ce que j’avais fait la veille car ce qui se passe en soirée reste en soirée. Mais là, c’était un cas de force majeur : je devais absolument savoir ce qui s’était passé après ce baiser. Peut-être que quelqu’un saurait me le dire … Je renvoyais donc un sms au mec de tout à l’heure : Ah si ça y est ! Mais par contre, tu sais ce que j’ai fait après l’avoir embrassée ? Parce que ça ne me revient vraiment pas en tête la suite et je dois vraiment savoir ! Il ne comprendrait certainement pas pourquoi je prenais cela si au sérieux, mais je m’en fichais un peu. Je décidais d’oublier cela un peu et de me concentrer sur le dessin animé qui passait à la télé. Encore un Pokémon … Willy était vraiment fan de ces trucs, mais pas moi. Vu que le mec ne me répondait pas, je me décidai à tenter une approche indirecte vers Willy. Je n’avais pas répondu à ce qu’elle avait dit, parce que je ne savais pas tellement quoi dire. Dirigeons nous donc sur un autre sujet. « Tu ne m’as toujours pas dit comment c’était passée ta soirée d’hier ? T’as fait quoi là-bas ? » Elle ne voudrait ou ne saurait certainement pas répondre, mais qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter   

Revenir en haut Aller en bas
 

WILLY&PETER ✖ Un jour de plus à se supporter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KOYD :: appartements :: Etage 4 :: Appartement de la famille Scarlett-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit