AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 why are you telling me this now? (r.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: why are you telling me this now? (r.)   Jeu 19 Mai - 20:12



(c) TUMBLR

On en apprend tous les jours. Ca, Terry aurait dû le savoir. Sa mère l’avait élevé seule jusqu’à ce qu’il ait trois ans et qu’elle décide de se remarier à un homme. Mais il n’avait jamais cru bon de poser la question sur l’identité de son père biologique puisque son beau-père avait toujours endossé ce rôle-là pour lui. Mais il venait d’en apprendre un peu plus. Il venait de raccrocher le téléphone. La facture s’élèverait encore, coût d’un appel à l’étranger surtaxé, comme d’habitude, il refusait de couper le contact avec sa mère, et Skype avait beau être un outil intéressant, sa mère ne savait pas s’en servir. Il faisait des sacrifices. Mais pour une fois ça en valait peut-être la chandelle. Reece dormait, heureusement pour lui, car il était quelque peu sonné de ce qu’il venait d’apprendre. Comment se sentir après une telle annonce ? Il avait bien un père, il était encore vivant, et il ne devait pas vivre bien loin de lui. Il était américain, de San Francisco pour être précis, et c’est après vingt-quatre années qu’il l’apprenait. Quel choc ! Sa mère le savait, et elle l’avait maintenu dans le secret. Il repensait à la conversation qu’il avait eu un peu plus tôt.

***

Le téléphone résonna dans l’appartement, et il ne sonna d’ailleurs pas bien longtemps, car Terry était toujours effrayé à l’idée que son fils, Reece, âgé de cinq mois, se réveille et passe la journée à brailler. Il ne faisait malheureusement pas ses nuits, il dormait très mal ce pauvre petit. Il avait beau avoir tout essayé, ça n’avait rien changé : lui changer de lit, lui chanter une berceuse, le faire dormir avec lui, rien. Il ne dormait que rarement plus de 4 heures d’affilée, et Terry lui, était épuisé. Il décrocha alors le téléphone, endormi, et sa mère après lui avoir tenu des propos bateau sur comment s’occuper d’un bébé, finit par lâcher : « Il y a bien une chose que je ne t’ai pas dite… » Il était longtemps resté interdit après cette phrase. Il angoissait. Savait-elle quelque chose à propos de Carrie, ou était-ce autre chose ? Il déglutit : « Je t’écoute. » Non sans mal, elle finit par lui avouer : « On n’en a jamais vraiment parlé Terry…mais j’aurais dû. Tu n’as pas connu ton père, et même si Stewart s’est comporté comme tel, je pense que tu mérites de savoir de qui il s’agit, et de connaitre l’histoire… » Et elle lui expliqua qui était son père : américain, homme qui a trompé sa femme avec sa mère alors qu’il était irréprochable, et elle tomba enceinte. Quand elle lui annonça, il lui fit savoir qu’il avait une famille, et qu’elle devait avorté, mais comme elle voulait le garder, il lui demanda de rester dans le plus grand secret, et qu’il verserait une pension alimentaire si besoin, mais qu’il refusait de voir l’enfant une fois mis au monde. Pourtant, quand Terry vint au monde, elle lui envoya des lettres, histoire de lui montrer son fils, mais il n’y répondit jamais. Alors elle cessa de lui demander de l’argent, et elle s’occupa de son fils seule, jusqu’à ce qu’elle rencontre un homme formidable en la personne de Stewart qui accepta d’élever Terry comme son fils. Après cette histoire, Terry n’en revenait pas. Mais une question lui trotta dans la tête : « Mais pourquoi me le révéler maintenant ? » Sa mère lui expliqua sans tarder. « Il m’a appelée il y a deux jours…Il voulait avoir des nouvelles disait-il…Je lui ai parlé de toi, je lui ai dit que tu étais dans la même ville que lui, je lui ai même donné ton adresse…C’est là qu’il a paniqué…Il m’a demandé de ne rien te dire, mais je ne pouvais pas… Tu as une sœur Terry…Et elle vit dans le même bâtiment que toi. » Une sœur, ici, pas loin, c’était du délire pour lui. « Qu’est ce que tu veux que je lui dise de toute façon ? Bonjour, je suis ton frère ? Je sais même pas qui est mon père, ou du moins je ne sais pas à quoi il ressemble ! » Sa mère s’excusa mille fois, avant de prononcer : « Izabelle Ainsworth. » Et elle raccrocha, sentant qu’elle en avait trop dit. Ainsworth…Ce nom lui disait vaguement quelque chose.

***

Reece ne tarda pas à se réveiller. Se remettant difficilement de ses émotions, il attrapa le talkie-walkie pour les bébés, et s’en alla dans la chambre pour récupérer son fils qui devait surement avoir faim. Le portant dans les bras en essayant de le bercer pour le calmer en attendant, il brancha le chauffe-biberon, que sa mère lui avait acheté, et d’une main il remplit le biberon de lait en poudre pour les enfants de moins de six mois avant de le remplir et de le réchauffer. Une fois prêt, il le tint incliné pour que Reece puisse le boire sans problème. Plus un bruit dans la maison. Et il y repensait. Ainsworth. Elle vivait à l’étage au dessus ou peut-être encore au dessus…Il ne se souvenait pas. Et malgré ce que sa mère lui avait dit, il avait bien envie d’en savoir plus. Peut-être qu’elle savait qu’elle avait un frère, ou pas, mais pour lui c’était important de connaitre les membres de sa famille, car au final rien n’est acquis. Quand son fils eut fait son rot, il l’habilla. Il avait pris sa décision.

Quelques minutes plus tard, son fils dans ses bras, il montait les marches qui le menaient à l’étage supérieur, et il mit que très peu de temps à trouver la sonnette où se trouvait le nom Ainsworth. Il ne savait pas quoi dire, apparemment il y avait plusieurs personnes qui vivaient ici à en juger les noms. Il prit son courage à deux mains, et il sonna. Quand on vint lui ouvrir, il se justifia tout de suite : « Bonjour…Euh…Je m’appelle Terry, je vis à l’étage en dessous, je souhaiterais parler à Izabelle Ainsworth, elle est là ? » C’est tout ce qu’il arriva à articuler, berçant légèrement Reece qui s’agitait légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: why are you telling me this now? (r.)   Dim 22 Mai - 21:26



On était à un mois du nouveau spectacle de Belle, elle passait beaucoup de temps à danser peut être même un peu trop et elle avait vraiment l'impression de délaisser sa fille mais bon elle n'avait pas vraiment le choix, il y a encore du boulot et c'est le métier qui veut ça. Du coup quand elle avait l'occasion d'avoir une journée de pause dans ses répétition elle en profitait pour rester avec sa fille toute la journée. Elle se souvient avoir loupé son premier mot un soir où elle devait danser devant pas mal de monde pour un autre spectacle ça lui avait fendu le cœur, elle avait donc hésité à accepté le nouveau spectacle mais elle est née pour danser elle ne pouvait pas tout arrêter. Elle allait donc passer une journée des plus paisible aujourd'hui ne se doutant pas une seconde qu'elle allait être totalement chamboulé par la venue d'un inconnu. Elle donna le bain de sa petite fille musique à l'appuie tout en chantant d'une voie qui se voulait jolie à entendre mais faut le dire Belle n'avait aucun don pour le chant mais aucun aucun... Mais bon il semblerait que sa petite fille n'avait pas encore une oreille assez développé pour s'en plaindre et souriait magnifiquement. « Honey I just can't get around it anymore ,You make me feel like home is where you are ... » continuait Belle heureuse de passer un moment tel que celui-ci avec sa fillette. Mais bon ce n'était pas du goût de tout le monde il semblerait, Heath qui venait d'entrer dans la salle de bain avait un de ses rires moqueur qui faisait assez plaisir à voir vu sa situation. Belle releva le tête et lui tira la langue. « Arrête de te moquer, mauvais publique ! » dit-elle sur le ton de la rigolade. Heath riait toujours et s'agenouilla à son tour près de la baignoire pour caresser la chevelure pleine de mousse de la petite blondinette aux yeux bleus. « C'est dingue qu'elle supporte ce carnage. » dit-il en lançant une œillade complice à sa meilleure amie. Elle sourit et e répondit pas aux attaque de Heath, elle frottait le petit dos de sa fille avec tendresse. La petite avait le regard plein de malice et disait des semblant de mots. Ce qui faisait sourire sa mère qui d'une main pleine de mousse remonta sa mèche de cheveux blonde qui lui coupait le visage. Si bien qu'elle avait un petit monticule de mousse sur les cheveux. Ce qui fit sourire Heath il attrapa une serviette et essuya la tête blonde de Belle. « C'est les risques du métier » dit-elle en riant. Elle attrapa cette même serviette et emmitoufla sa fille qu'elle venait de sortir de son bain. Elle la frotta doucement mais surement pour la sécher complétement la petite fille riait.

Voilà la matinée de Belle, ensuite Heath parti au travail et elle se retrouva seule avec sa fille. Il devait être midi tout juste elle donnait à manger a sa fille tout en regardant un reportage sur la danse à la télévision. Quand vous dis que c'est un passionné de danse, elle vit danse, elle mange danse, elle dors danse... Elle était rendu au dessert un petit pot à la banane quand elle entendit sonner à la porte. Elle s'interrogea sur la personne qui venait les voir. Elle prix Elly et tout en s'avançant vers la porte d'entrée dit. « C'est qui qui sonne Elly ? Hein c'est qui ? On va bien voir qui nous rend visite.. » dit-elle, puis elle ouvrit la porte sur une homme, jeune blonde, assez séduisant et un bambin dans les bras. Un bébé tout mignon tout jeune, un bébé qui lui rappela Elly à quelques mois. Elle sourit a son visiteur. Il lui dit rapidement. « Bonjour…Euh…Je m’appelle Terry, je vis à l’étage en dessous, je souhaiterais parler à Izabelle Ainsworth, elle est là ? » Elle sourit de nouveau avant d'ajouter en remontant d'un geste sa fille dans ses bras qui commençait à glisser de son étreinte. « C'est elle même. Que puis-je faire pour vous ? » dit-elle tranquillement. Puis se souvenant qu'il portait dans ses bras ce petit bébé elle ajouta. « Entrez-donc vous serez plus à l'aise. » dit-elle en s'avançant dans l'entrée de l'appartement. Elle était assez curieuse sur ce que lui voulait ce jeune homme c'est soit un fan de danse, soit un nouveau dans l'immeuble père célibataire qui a besoin de conseil sur l'éducation d'un enfant ou alors un nouveau style de démarcheur qui viennent accompagné d'un bébé, si c'était le cas il n'allait pas tarder à retrouver la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: why are you telling me this now? (r.)   Dim 22 Mai - 23:23

Il faisait donc face à une jeune femme. Une blonde, tout comme lui. Et leur posture semblait la même puisqu’ils portaient tous les deux un enfant. Certes celui que Terry portait dans ses bras était bien plus jeune, et il s’agissait d’un garçon, tandis que sa voisine, elle portait une ravissante petite fille dans les bras. Il ne saurait dire son âge, il n’était pas très fort pour ça. Il semblait avoir oublié pourquoi il était venu, il se contentait de les fixer étrangement. La raison était simple, elle venait de lui dire qu’elle était bien Izabelle Ainsworth. Donc, elle était sa sœur. Il cherchait une quelconque ressemblance, mais il avait du mal à en trouver à part la couleur des cheveux. Il divagua légèrement, de voir sa voisine – sa sœur – porter un enfant ainsi lui rappelait de douloureux souvenirs : ceux de voir sa petite-amie qu’il aimait à en crever s’occuper de son fils comme s’il s’agissait d’une chose. D’une vulgaire chose mêm. Elle le ballotait sans se soucier de lui, tout ça parce qu’il ne faisait que pleurer. Mais le pauvre Reece semblait ne pas recevoir l’amour d’une mère, et ça se ressentait dans son comportement c’était aussi simple que ça. Et depuis, elle était partie. Il ne la verrait jamais s’occuper de Reece comme Izabelle semblait le faire avec sa fille. Triste histoire. Il finit par s’extirper de ses pensées au bout d’un moment, s’excusant rapidement, parce qu’elle lui proposait de rentrer : « Oh pardon, excusez-moi, c’est gentil, merci. » Vouvoyer sa sœur. Il n’était pas issu d’une famille d’aristocrates, donc ça lui paraissait terriblement erroné, mais il n’avait pas le choix pour l’instant, elle prendrait ça pour un affront.

Il pénétra dans les lieux, son fils toujours maintenu par ses bras, et il observa rapidement les lieux. Elle ne semblait pas vivre seule ici à première vue, du coup il prit la parole : « Vous étiez peut-être occupée ? Je ne voudrais pas déranger, donc si vous voulez je peux repasser un autre jour, ça n’urge pas… » Mais ça ne lui disait toujours pas pourquoi il était venu. Ca n’avait rien à voir avec Reece, et il devrait peut-être la rassurer à ce sujet ? Mais il se laissa aller à tout autre chose, ne savant pas comment aborder la chose. « Vous avez un très bel appartement… Le mien parait plus petit. » Il était mal à l’aise. Comment pouvait-il introduire sa révélation dans la conversation ? Elle ne le croirait pas de toute façon. Mais maintenant qu’il était là, il ne pouvait plus faire marche arrière. Il l’avait importunée. Terry était encore sous le choc de la nouvelle, et il se sentait tellement gêné, qu’il finit par demander : « Vous n’auriez pas un verre d’eau, s’il vous plait, je…non laissez-tomber en fait. » Il passait pour un crétin, et ça commençait à lui peser. Alors il prit une profonde inspiration et finit par se lancer : « Vous allez surement vous demander pourquoi je suis ici…Non en fait vous vous l’êtes déjà demandé et je comprends tout à fait. Je veux simplement vous dire que je ne demande rien, c’est juste que j’ai appris ça tout à l’heure, et je suis un peu…confus… » Elle allait finir par lui sauter dessus et hurler pour qu’il lui révèle enfin la raison de sa venue. Mais Reece choisit ce moment pour les couper, commençant à pleurer et ce n’était pas vraiment normal. Faisant des cercles sur le ventre du bébé, ce dernier se calma rapidement. Alors il enchaina, pour éviter de faire passer un long moment à Reece. « En fait, j’ai reçu un appel de ma mère ce matin…Je ne sais pour quelle raison, elle a voulu me parler de mon père que je n’ai jamais connu, et elle a fini par m’avouer que mon père, serait apparemment votre père. » Elle allait surement lui dire qu’il mentait, ça lui ferait probablement un plus gros choc qu’à lui, mais maintenant c’était dit. Pourtant, il ferait peut-être mieux de la calmer avant même qu’elle essaye de dire quelque chose, mais tout ce qu’il trouva à dire, au lieu d’expliquer la chose c’est : « Je suis sincèrement désolé. » Du Terry tout craché. Pas capable d’y aller en confiance et de se faire entendre. Il la fuyait du regard regardant encore une fois les lieux, il ne savait pas vraiment où se mettre en fait, comme si c’était de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: why are you telling me this now? (r.)   Lun 30 Mai - 0:16

Alors qu'elle était assis tranquillement sur son canapé la télé allumé sur un reportage parlant de danse donnant à manger à sa fille on frappa à sa porte. Elle se leva donc naturellement pour l'ouvrir. Elle ne s'attendait pas le moins du monde à tomber sur un grand blond et un petit bambin dans ses bras. Elle aussi sa fille dans les bras elle regardait son interlocuteur qui semblait bine mal à l'aise. Elle la fit entré par politesse et surtout qu'il n'avait pas l'air d'un psychopathe et puis dans cet immeuble tout le monde se côtoie tout le monde s'entre aide. « Vous étiez peut-être occupée ? Je ne voudrais pas déranger, donc si vous voulez je peux repasser un autre jour, ça n’urge pas… » dit-il assez angoissé. Belle sourit et déposa sa fille dans son parc. « Non pas le moins du monde on était au dessert. » dit-elle en souriant. Elle se mit dans la cuisine qui était dans la même pièce que la salon elle ne changea donc pas de pièce. Elle rangeait la vaisselle qu'elle avait utilisé pour le midi tout en attendant de connaître la raison de la visite de ce Terry. « Vous avez un très bel appartement… Le mien parait plus petit. » Il avait décidé d'aborder des banalité apparemment, ce qui ne rassura pas vraiment Belle. Ben ouais en générale quand on parle de la pluie et du beau temps au lieu de parler du vrai sujet c'est que soit c'est embarrassant ou encore un sujet grave. Elle plissa donc les yeux et se contenta d'hocher la tête en réponse attendant de voir le sujet de sa visite. Mais faut croire qu'il était pas prête ça devait donc être grâve se dit-elle. « Vous n’auriez pas un verre d’eau, s’il vous plait, je…non laissez-tomber en fait. » dit-il précipitamment mais Belle fit al sourde oreille et sorti un verre du placard et le remplit d'eau. Elle alla vers la salon ensuite et lui dit. « Asseyez vous et tenez un verre d'eau, dites moi ce qui se passe c'est pas grave tout de même ? » le questionna-t-elle. Il s'assit et prit le verre d'eau que lui tendit Belle mais n'en but pas encore une goûte après une profonde inspiration il dit toujours aussi confus. « Vous allez surement vous demander pourquoi je suis ici…Non en fait vous vous l’êtes déjà demandé et je comprends tout à fait. Je veux simplement vous dire que je ne demande rien, c’est juste que j’ai appris ça tout à l’heure, et je suis un peu…confus… » Belle se contenta d'acquiescer d'un signe de tête même si elle ne comprenait rien à ce qui lui disait. Elle attendait la suite parce qu'il y allait avoir une suite bien entendue et si elle avait pu savoir ce qu'il allait lui dire avant de le vivre maintenant ça n'aurait même pas aidé à avalé la pilule. « En fait, j’ai reçu un appel de ma mère ce matin…Je ne sais pour quelle raison, elle a voulu me parler de mon père que je n’ai jamais connu, et elle a fini par m’avouer que mon père, serait apparemment votre père. » Elle ne comprit pas tout de suite assise sur un fauteuil en face de lui, si elle avait été debout elle se serait certainement écroulé sur le siège. Elle ne dit rien, elle avait le regard plongé dans celui de Terry et ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais aucun son n'en sortit. « Je suis sincèrement désolé. » dit-il. Elle pensa un instant que ça ne changeait rien qu'il soit désolé ou pas puis se dit que ce n'était pas de sa faute. Tout allait vite dans sa tête cela voulait dire que son père avait été infidèle à sa mère ! Le savait-elle ? Et si elle ne le sait pas elle saura dévasté, sa famille va être détruite et fracturé à jamais après cette nouvelle. Et si elle le sait connait-elle l'existence de Terry ? Si c'est le cas pourquoi ne pas en avoir parlé avec Belle ? Et son père dans tout ça a-t-il joué le rôle du père lâche qui ne voulait rien savoir de son fils ? Trop de question. Elle se leva pour prendre Elly qui commençait à se plaindre et se rassit sur le fauteuil elle n'avait toujours pas dit un mot à Terry. « Je suis désolée » dit-elle s'excusant pour son silence mais en même temps pour ce qu'il a vécu, parce qu'apparemment il vient de savoir qui est son père et ne l'a donc jamais rencontré. Puis elle se dit que ça pouvait être un charlatant après tout elle ne connait rien de ce type... « Vous êtes certain ? Je veux dire... sans vouloir vous vexer qu'est ce qui me prouve que vous dites la vérité ? » dit-elle sans être abrupte ou dure non juste une simple question qu'elle était tout en droit de posé. C'est normal c'est un connu il vient là la bouche en cœur lui dire que son père à trompé sa mère et qu'il a fait un enfant a sa maitresse, il vient lui dire qu'elle a un demi frère. Oui un demi-frère elle se rendit compte que oui elle avait un frère elle qui était fille unique. Ça la perturbait toute cette histoire, mais avant de se forger une opinion de savoir si elle était contente ou pas elle devait savoir si c'était la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: why are you telling me this now? (r.)   Mer 1 Juin - 22:19

Il avait un père qui était un beau connard. Oui on pouvait dire ça comme ça : infidèle, qui cache a sa famille son adultère et qui en plus renie l’enfant qu’il a lui-même engendré, refusant d’en parler jusqu’à vingt-quatre années après, où il demande à ce qu’il s’éloigne d’eux. Terry pensait que sa mère avait fait le bon choix en lui donnant la vérité pour une fois. Lui qui avait longtemps cru que son père était mort, il aurait préféré que ce soit le cas pour être honnête. Là, dans l’appartement de Belle, il avait l’impression d’être un intrus, étranger à sa vie, et pourtant il était de la même famille, l’ayant ignoré pendant de nombreuses années. Il ne savait rien de son père, rien de Belle, et ce n’était peut-être pas plus mal. Mais s’il pensait ainsi, il n’aurait jamais du venir foutre la merde. Non quelque part au fond de lui il était heureux de résoudre une énigme longtemps sans réponse. Il n’avait aucune photo de son père, et il avait cruellement manqué de quelqu’un pour l’épauler quand il était enfant. Une grande sœur ça aurait été bien. Tout n’était pas perdu, il restait encore du temps, mais pas sûr que Belle veuille le laisser rentrer dans sa vie surement bien rangée sans bavure, quoiqu’il n’en savait rien. Il venait la déranger chez elle, il aurait pu lui écrire une lettre : et ça aurait été bien plus adapté à son propre caractère. Mais allez savoir pourquoi, il était venu sonner. La jeune Ainsworth avait l’air d’une femme charmante bien élevée, et surement une bonne mère à en juger la façon dont elle tenait sa fille, comme pour démontrer qu’elle était la personne la plus importante à ses yeux. Le lien mère/fille devait être sans égal. Il n’en savait rien, mais même si Reece n’était pas son fils, il l’avait toujours considéré comme tel.

Il avait voulu un verre d’eau, mais il s’était senti tellement envahissant qu’il s’était vite rattrapé pour se calmer et éviter de l’ennuyer, mais elle avait fait fi de tout ça, et lui avait tendu un verre d’eau qu’il n’avait pas touché en premier lieu pour expliquer à Belle quelle était la raison de sa venue, qui venait de s’inquiéter pensant que c’était grave, mais il espérait qu’elle ne le prendrait pas mal, après tout il n’était pas fautif dans l’histoire n’est-ce pas ? Mais il se sentait coupable de ne pas avoir pris le temps de réfléchir et d’être venu l’importuner avec ses histoires de famille sans avoir la moindre preuve qu’ils étaient effectivement de la même famille. D’ailleurs, Belle ne tarda pas à émettre des réserves, après être sortie de son silence, elle s’excusa, et lui posa une question qui laissait donc planer le doute, et elle avait raison de se méfier. Il ne savait pas franchement quoi lui répondre, alors il chercha à lui expliquer plus en détails : « Ma mère m’a fait savoir que mon pseudo-père, dès qu’il su que je vivais dans ce bâtiment, ne voulait pas que j’apprenne que j’avais une sœur qui vivait ici-même. Elle n’a pas voulu m’en dire plus, avant de prononcer votre nom complet. Izabelle Ainsworth. Elle a vite raccroché ensuite. Je ne pense pas qu’elle aurait balancé un nom dans le vent sans même vous connaitre. Je ne peux rien dire de plus malheureusement, je ne sais pas son nom, ni même à quoi il ressemble, je sais juste qu’il habite ici, qu’il a une fille qui s’appelle ainsi, et qu’il m’a toujours renié. » Reece était très calme, ce qui n’était pas ordinaire, il était plutôt vif comme enfant. Terry lui jeta un coup d’œil avant de boire le verre d’eau que Belle lui avait apporté un peu plus tôt. Puis il reprit : « Je n’aurais aucun intérêt à venir vous raconter des bobards. J’ai peut-être pas assez réfléchi, j’aurais peut-être dû tout garder pour moi, mais j’avais besoin d’en parler. Je sais c’est pas franchement ce que vous rêviez d’entendre. » Il baissa de nouveau le regard sur son fils, avant de se laisser aller à un sourire, et de se lever : « Je ne voudrais pas vous déranger plus, j’imagine que maintenant vous avez des questions à poser à votre père, ou alors vous préférez rester seule… » En résumé il foutait la merde puis il voulait se barrer. Intriguant.
Revenir en haut Aller en bas
chloe
⚡ NOUVEAU RESIDENT.
ϟ PAPERS : 1
ϟ LIVE HERE SINCE : 07/08/2011
ϟ LOOK LIKE : chloe
ϟ CREDITS : chloe




MessageSujet: titre d'une musique   Dim 7 Aoû - 19:13

bonsoir j'aurais voulu savoir si quelqu'un connait le titre de cette chanson avec en fond d'écran les 2 enfants. merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: why are you telling me this now? (r.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

why are you telling me this now? (r.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KOYD :: appartements :: Etage 3 :: appartement de Belle et Heathcliff-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit